Now you see me

now you see me - Jesse Eisenberg magicienGrosse production à l’américaine. Un quatuor de prestidigitateurs-manipulateurs-mentalistes se réunit et organise une série de show "exceptionnels" durant lesquels ils vont dévaliser des banques, dépouiller le compte d’un millionnaire,  etc..
On a un gros gros casting avec : Jesse Eisenberg (The Social Network, Zombieland), Mark Ruffalo (Shutter Island ou la comédie romantique Et si c’etait vrai..), Woody Harrelson (Larry Flynt, A Scanner Darkly), Mélanie Laurent (Le Concert, Inglourious Basterds), mais aussi Morgan Freeman (Seven, Les Évadés) , Michael Caine (Alfred dans The Dark Knight), José Garcia (Rire et Châtiment, La Vérité si je mens)..
Le scénario est vraiment tiré par les cheveux et on a du mal à adhérer, même lorsqu’on est fan de l’univers de la magie.
Idem pour le retournement de situation finale, on y croit pas.
A éviter.

Tenacious D in the pick of destiny

Tenacious D - Mediator of DestinyDepuis tout petit, Jack Black a l’esprit Rock. Il est persuadé d’avoir une destinée : il doit aller à Hollywood pour y un former un groupe, le meilleur groupe de Rock du monde.
Une fois sur place, il y fait la rencontre de Kyle Gass, un guitariste un peu loser avec qui il va former un groupe, et qui va se lancer dans la quête du "Pick of Destiny" (le médiator du destin) : un médiator magique, forgé dans une dent du diable, qui devrait leur permettre de composer des chansons démoniaques, et devenir des icônes du rock.
Du bon second degré, avec des apparitions remarquées comme celles de Ben Stiller (Mary à tout prix, Zoolander) en employé hippie d’une boutique de musique, et de Tim Robbins (L’Échelle de Jacob, Les Évadés) en rôdeur flippant.. mais on apprécie surtout la bande son sur mesure, qu’on peut retrouver en écoutant cet album du même nom.
On comprend en tout cas mieux l’univers délirant du duo, même si on regrette l’absence de leur tube "Tribute".
Un Jack Black très énergique qui porte à lui seul un film à ne pas prendre sérieux.

One A.M.

one A.M. charlot bourre au pied de l'escalierCourt métrage de 24 minutes sorti en 1916. Il est 1h du matin et Charlie Chaplin, rentre chez lui, bien éméché. Les gags s’enchaînent : Il ne parvient pas à ouvrir la porte du taxi, puis la porte d’entrée de chez lui, ensuite il glisse sur le tapis, puis échoue dans ses multiples tentatives pour gravir les escalier et parvenir jusqu’à sa chambre située au premier étage..
C’est très visuel (ce qui est logique pour un film muet), et le jeu d’acteur est très physique. La petite musique accompagne bien les gags, qui sont tout de même répétitifs à force. Le montage est réalisé ‘au couteau’ et il y a quelques faux raccord aussi.
Moment le plus drôle : pour atteindre la bouteille situé sur une table ‘tournante’, il plonge dessus les bras en avant de peur qu’elle ne s’échappe encore..
Divertissant, mais je trouve ce fêtard bien insistant pour un mec complètement bourré.

Outrages

outrages - Michael J Fox soldat vietnamFilm de Brian de Palma sorti en en 1989, et adapté du livre Casualties of War, lui même inspiré de faits réels. L’action se déroule durant la guerre du Vietnam, et on peut le comparer avec le culte ‘Appocalypse Now’ de Coppola sorti dix ans plus tôt en 1979. Ici on est moins dans le délire (moins d’hallucinations, histoire plus réaliste) et on pointe du doigt les crimes de guerre, et plus particulièrement le cas de l’enlèvement d’une jeune vietnamienne, qui fut violée par des soldats américains, et ensuite assassinée par ceux ci pour couvrir leur trace.
Dans les premiers rôles, Michael J. Fox (Retour vers le futur) est l’objecteur conscience, celui qui dénonce les actes commis par ses camarades, commandés par le sergent Sean Penn (Harvey Milk, Into the wild).
Les soldats voit leurs camarades tomber comme des mouches autour d’eux. Ils font l’amalgame entre les civils vietnamien et les soldats rebelle VC (VietCong) communistes qu’ils combattent. Ils n’ont plus rien à perdre ni aucun compte à rendre.
Michael J. Fox lui est éduqué. Il a des valeurs, une morale, et si il combat, c’est pour apporter la paix et la liberté à sa population qu’il estime opprimée. Il va aller jusqu’au bout pour défendre ces valeurs, faire rendre la justice, quitte à trahir ses camarades et déranger le commandement militaire.
On réfléchit en tout cas au comportement que nous aurions eu à la place de Michael J. Fox.. Il lui a fallu beaucoup de courage et d’obstination pour mener ce combat seul contre tous..
Une histoire engagée qui mérite d’être vue.

Les Aventures de Tintin

tintin et milou de spielbergSpielberg adepte l’œuvre d’Hergé, avec un scénario basé sur le Secret de la Licorne (les trois parchemins, le pickpocket) , le trésor de Rackham le rouge (bataille avec les pirates, le trésor) et le Crabe aux Pinces d’Or (rencontre avec le capitaine, le désert).
L’histoire remixée est plutôt satisfaisante, même pour un tintinophile comme moi, car il y a des éléments nouveaux (l’héritier de Rackham avec son aigle) mais on regrette les trop longues scènes d’action, même si elles sont bien réalisées. On se croirait dans un James Bond lors de la poursuite en side car, ou du combat de grues.
Pour les voix en VO, ca colle bien avec Jamie Bell (de Billy Elliot) pour Tintin , et Andy Serkis (le Gollum de LOTR et The Hobbit) mais au niveau des expressions faciales, ce n’est pas terrible (peu ou pas de rides sur les visages qui semblent figés).
On apprécie en tout cas de retrouver des personnages qui ont bercé notre enfance (comme la Castafiore dont la fréquence vocale brise le verre et le crystal) et l’animation en numérique qui reste une belle performance technologique.
Une grosse production made in Peter Jackson sympathique.

Brothers

brothers - tobey maguire et natalie portmanFilm sur le thème de la fraternité, et du traumatisme subbit par les ex-soldats de guerre.
Tobey Maguire (Spiderman) est le fils exemplaire. En couple avec la belle Natalie Portman (Leon, V pour Vendetta, Black Swan), c’est un militaire considéré comme un héros par tous. Son frère Jake Gyllenhall (Le Secret de Brokeback Mountain) par contre sort de prison, et leur père ne se gène pas pour le qualifier de raté. Mais les frères sont soudés et lorsque l’un est renvoyé en Afghanistan, l’autre prend soin de sa famille..
Dommage que cette histoire soit accompagnée du cliché des gentils américains qui vont tuer les méchants afghans. Un peu classique également le coup du soldat porté disparu dont la femme refait sa vie (exemple la série Homeland ou le navet Pearl Harbor avec Ben Affleck). Quant à la musique, je ne suis pas fan de U2..
Heureusement les acteurs sont très bons et le stress post-traumatique est bien interprété. Cela permettra peut-être de dissuader quelques têtes brulés de s’engager dans l’armée.
Concernant les rôles, Jake parait tout de même un peu trop sensible et attentionné pour un ex-taulard, et qu’on est assez choqué par le coup de folie de Tobey Maguire en Afghanistan, alors qu’il semblait si calme, intègre et maitre de lui.
Un bon film dans l’ensemble.