Emirats, les mirages de la puissance

ÉMIRATS LES MIRAGES DE LA PUISSANCE - cheikh zayedDocumentaire en deux parties diffusé sur Arte qui s’intéresse à l’histoire des Emirats Arabes Unis, du Qatar et du Barheïn.
On apprend que depuis la fin du XIXe jusqu’en 1968, la région faisait partie de l’empire colonial britannique. La population était à la base essentiellement peuplée pécheurs, qui subsistait grâce à la récolte de perles. Mais l’invention de la perle de culture par les Japonnais dans les années 1950 a plongé la région dans la pauvreté. C’est donc à point nommé que la découverte de gisements de pétrole et de gaz s’est fait à peu prêt au même instant.
Le documentaire couvre des sujets assez vastes :
– les déclarations d’indépendance, la Fédération des Emirats Arabes Unis avec la scission du Qatar
– les investissements éclairées du Cheikh Zayed dans l’éducation, la santé, l’habitation, et les transports
– les investissements financiers en interne et à l’international, pour anticiper l’après pétrole.
– la course au prestige des villes « champignons » (Dubaï, Abu Dhabi, Doha,..)
– les relations diplomatiques avec les voisins menaçants (Iran, Irak, Arabie Saoudite), et les « protecteurs » occidentaux qui défendent les intérêts de leurs compagnies d’exploitation de pétrole et de gaz
– le pouvoir « monarchique » actuel, et les aspirations démocratiques
– la place des femmes dans la société

En tout cas, toute cette région, par son immense et récente richesse, fascine. Ce documentaire permet de mieux connaître ces nouveaux rois du monde.

Le Recruteur

Le Recruteur - entretien avec un trisomiqueCourt-métrage de douze minutes diffusé sur Arte.
Un candidat se rend dans un cabinet d’avocats réputé pour passer un entretien d’embauche. Mais surprise, c’est un trisomique qui vient le chercher. Au début dubitatif, le candidat va se rendre à l’évidence, c’est bien cet homme qu’il va donc devoir convaincre.. jusqu’à un événement inattendu qui va couper court à l’entretien..
Malgré un ‘happy-end’ peu réaliste il faut admettre, cette courte histoire nous fait réfléchir à propos des préjugés sur le handicap qui existent dans le monde de l’entreprise..

Matthieu Ricard

matthieu ricardDocumentaire et interview de Matthieu Ricard, brillant individu qui est aujourd’hui moine tibétain, mais également titulaire d’un doctorat en génétique cellulaire.
Le film parle de son parcours : son arrivée au Tibet, ses années d’enseignement dans des monastères auprès de grands sages bouddhistes, sa mise en avant médiatique, et ses premiers pas en temps qu’interprète français du dalaï-lama.
Aujourd’hui il parcours toujours le monde, propageant un message d’amour de son prochain, et défendant l’art de la méditation et ses bienfaits.

Les grecs avaient 3 priorités :
– Que puis je connaitre ? (la science répond à cette question)
– Comment diriger la cité ? (la democratie répond à cette question, car elle reste le système idéal même si elle peut être abusée)
– Comment dois-je mener mon existence ? -> cette question a été abandonné par les philosophes occidentaux. Il s’agit d’un manque auquel le bouddhisme peut certainement répondre

Son grand défi, c’est de voir sa propre transformation personnelle se produire au niveau collectif. Son objectif : éduquer les gens à l’altruisme, la compassion :

Il faut amener l’amour altruiste dans le champ de la conscience.
Lorsqu’on se concentre sur l’amour altruiste, il prend le dessus sur la manière d’être égoïste ( = le fait de rechercher uniquement un bonheur égoïste au détriment des autres ).
Celle-ci finit par s’évaporer, et perd sa place dans nos préoccupations.

Pratiquer la méditation, c’est utiliser notre plasticité cérébrale : on peut changer en s’exposant régulièrement à un entrainement nouveau.
Déjà invité au forum de Davos, il a eu l’occasion de parler de ses théories. Plusieurs économistes ont apparement reconnu que l’altruisme ne devait pas être exclu de nos théories économiques, car il existe chez l’humain à l’état naturel. Concrètement, il s’agit d’oeuvrer pour le bien du grand nombre, en comblant le fossé entre les riches et les pauvres..
Des idées de bons sens, mais difficiles à mettre en place dans le monde actuel. Lui même avoue que parfois il s’essouffle et préférerait méditer au calme.

Il faut montrer l’espoir, il a un potentiel exceptionnel au sein de chaque etre humain.
Le voyage est long et difficile, mais ce n’est pas grave, tant qu’on marche dans la bonne direction..

La vraie beauté, c’est la beauté de l’éveil

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn DavisLlewyn Davis (Oscar Isaac) est un chanteur guitariste folk qui tente de se faire une place sur la scène new-yorkaise des années 1960. Llewyn n’est pas dénué de talent mais il galère. Son premier 35 tours ne s’est pas vendu, il est SDF (il squatte chez des gens qu’il rencontre), il doit courir après son agent pour récupérer ses cachets, et sur le plan personnel, son ex-petite amie le déteste farouchement, et lui cache des choses..
Cet homme n’a pas choisit la voix la plus facile. Comme tous les artistes, il espère percer un jour, mais il y a beaucoup de prétendants et peu d’élu. Malgré ses défauts, on s’attache tout de même à ce « loser », qui est un homme intègre, qui se coupe en quatre pour retrouver un chat, qui a des rêves et certainement du talent
On apprécie d’ailleurs la bande son : http://www.deezer.com/album/7082454
De la part des frêres Cohen, l’ambiance est éétrangement calme et mélancolique surtout si on compare à leurs plus gros succes : Fargo, The Big Lebwoski, ou No Country for Old Man

Immigration et délinquance : l’enquête qui dérange

jean-paul lepersDocumentaire de Jean-Paul Lepers, qui s’interesse aux rapports entre immigration et délinquance. Il se penche sur les détails statistiques de plusieurs villes de tailles similaires, et il fait le constat suivant : la délinquance est surtout liée au chômage, à la forte présence de jeunes, mais pas directement à l’immigration.
La délinquance n’est pas non plus spécialement en hausse ces dernières années, ce sont surtout les violences conjugales qui augmentent (sans doute parce qu’elles sont moins tolérées) et c’est notre société qui devient de plus en plus intolérente à toute forme de violence.
Si les prisons sont en majorité peuplés d’immigrés ou fils d’immigrés, c’est surtout dûes à des arrestations pour trafic de stupéfiants, mais le business des stupéfiants n’est pas une spécificité des immigrés : ce sont les forces de l’ordre qui se focalisent en priorité sur les gens d’origine immigrés, et qui se servent des stupéfiants pour remplir leurs objectifs chiffrés d’arrestations et d’affaires résolues.
Un documentaire qui dénonce implicitement nos médias qui jouent avec la peur pour vendre, et nos politiques qui jouent avec la peur pour se faire élire.

Le Grand Soir

le grand soir - poelvoorde punkFilm français réalisé par Benoît Delépine et Gustave Kervern, 2 des créateurs du fameux Groland de Canal+
Benoît Poelvoorde est « Not », un vieux punk à chien (un petit chien) qui a choisi ce mode de vie car ce qui compte pour lui, c’est la liberté, et il voit le travail comme une oppression. Albert Dupontel lui, est un commercial en phase de divorce qui n’atteint pas ses objectifs, qui se fait virer, et se retrouve à la rue.

C’est la crise Bonzini, certains ne sont pas taillés pour y survivre !

Benoît va alors prendre Albert sous son aile, et va lui montrer quelques ficelles pour survivre dans la rue :

Enlève ta cravate, les chiens libres ne portent pas de laisse !

Et au délà de l’aspect présentation avec une belle coupe punk, Benoit lui transmets ses principes de vie :

Quand tu es à la rue, tu dois rester en mouvement. Si tu t’arrêtes, tu gamberges, et si tu gamberges, tu crèves..

Entre deux répliques chocs, on lit en filigrane une critique de la société actuelle : la gloire de l’individualisme, la précarité du travail, la pressurisation des salariés, le tout sécuritaire..
Un thème cher à Dupontel qui aime bien les histoires de marginaux (je pense à Enfermés Dehors).

– Vous êtes dans une propriété privée !
– La maison ne t’appartient pas, elle appartient à ta banque !

On notera une multitude de seconds rôles connus : Brigitte Fontaine, Yolande Moreau, Gérard Depardieu, Bouli Lanners, Denis Barthe – batteur de Noir Désir), et une bande originale en adéquation avec le coté punk du film, en passant de Noir désir aux Wampas, avec un intermède Brigitte Fontaine.
A voir.