Easy Rider

En 1968, Dennis Hopper et Peter Fonda sont 2 motards un peu hippies qui traversent les Etats Unis.
En général, leur mode de vie n’est pas très bien perçu par les américains sédentaires et puritains chez qui ils s’arrêtent, et on peut le comprendre.

Parfois cela tourne mal. Mais d’autre fois, ils représentent une opportunité, comme pour Jack Nicholson, qui décide de les accompagner dans leur road trip.
Un vent de liberté sur fond de Sexe Drogue & Rock’n’Roll sur la bande originale culte : Born to be Wild de Steppenwolf

Publicités

Une réflexion sur “Easy Rider

  1. Pingback: Der amerikanische Freund | Boulimie de Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s