The Traveler

Val Kilmer entre dans un commissariat et confesse être l’auteur de 6 meurtres.. Ces meurtres, il ne les a pas encore commis et ce sont les policiers qui seront ses victimes..
L’histoire donnait envie, mais le film s’avère être un incroyable navet.
Des flashbacks qui ne nous apprennent rien. Un Val Kilmer sadique qui prend du plaisir à faire durer ses meurtres. L’accent est trop mis sur le gore (beurk la langue coupée) et les scènes de massacre sont beaucoup trop longues .
On attend le rebondissement pendant des plombes, et lorsqu’il arrive, on se rend compte qu’il est à l’image du film : à chier. Bref, rien à garder.
Burn it !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s