The Warrior’s way

Film qui aurait pu s’appeler « Un Ninja au Far West ».
Les scènes de combats sont bien faites et ne durent pas trop longtemps : Monsieur Flute Triste est du genre expéditif.
On passera l’éponge sur certains détails gênants (le champs de fleurs en plein désert, l‘alcoolique sniper d’exception, des tueurs asiatiques qui tombent du ciel) pour se souvenir du regard de braise de la séduisante Kate Bosworth.
Un mélange des genres original.
Divertissant mais sans plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s