La Fureur de vivre

Dans ce film (Rebel Without a Cause en VO), James Dean répond aux provocations d’une bande de jeunes en relevant des défis dangereux : batailles au cran d’arrêt, course de voiture au bord de la falaise, intrusion dans une maison abandonnée..
Il est à l’image d’une génération insoumise, se révoltant contre son père (qu’il juge trop soumis à sa mère) et flirtant avec sa jeune voisine, Natalie Wood.
Au delà de l’interprétation « charismatique » de James Dean, ce film un peu surévalué, avec des personnages un peu naïfs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s