Sommes-nous fait pour courir ?

Documentaire intéressant sur l’humain et son rapport à la course.
Nous sommes issus de grands primates dont le cerveau s’est certes développé, mais aussi la position debout, avec la musculature associée. Nous courrons donc sur 2 jambes : nous avons perdu en vitesse de pointe, mais sommes beaucoup plus endurants, permettant à nos ancêtre de pratiquer « la chasse à l’épuisement », ou d’élever du bétails sur d’immenses territoires.
Si aujourd’hui les meilleurs coureurs de fonds sont tous issus d’Afrique, là où l’on court pieds nus dès le plus jeune age, ce n’est pas un hasard. Notre morphologie à l’état naturel est adapté à la course, et le fait de porter des chaussures nous donne finalement de mauvais réflexes (lorsqu’on pose le talon en premier, on se prive du ressort « naturel  » formé par la voûte plantaire..)
Très instructif..

Publicités

Une réflexion sur “Sommes-nous fait pour courir ?

  1. Peu interessant, mal renseigné. Se fixe sur du pathos et quelques faibles explications scientifiques. Il aurait fallu creuser un peu plus ces dernière, parler plus de biomécanique, de physiologie de l’effort. Se morfondre sur le manque d’argent des éthiopiens et sur la souffrance des ultra canadiens est inutile dans cet enquête. C’est plus une explication de l’ultra pour les citizen-pseudo sportif des sorties de bureau. Pourquoi ne pas plutot parler des Indiens du Mexique qui court dans les montagnes depuis des siècles et qui comptent en kilomètre et non en mètre et qui refuse toute compétition car c’est antinomique à leurs yeux. Pourquoi ne pas s’interesser à de vrai phénomènes de course tels des gebreslassie ou des killian jornet qui sont sont véritablement au dessus du lot plutot que des occidentaux qui « marchent » pendant des heures sous la pluie et des confortd et des niveaux de vie qui font qu’ils ont le temps de faire ce genre d’épreuve. Ces athlètes sont véritablement des énigmes pour les scientiques. Je reste persuadé que la mondre coureuse éthiopienne aurait battut tout le monde dans ce trail au canada.
    Pourquoi ne pas également parler des travaux d’experts tel Tim Noakes, qui révolutionne la vision de l’effort ?
    Bref, c’est sympa, mais ça mérite beaucoup plus de connaissances et d’approfondissement scientiques et un peu moins de pathos bien à l’américaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s