Detachment

Ce film est une version stylisée de Criminal Minds, avec dans le rôle du professeur un Adrien Brody, écœuré par un système de parents démissionnaires qui préfèrent se tourner contre les instituteurs plutôt que d’enseigner la discipline à leurs enfants. Comme il est dit dans le film « malheureusement il n’y a pas de diplôme à passer pour devenir parents »..
Des messages intéressants sur l’impact de la TV, les espoirs et les désillusions, les blessures d’enfance, le développement de la conscience, le poids des aprioris, et évidement sur la vocation le sacerdoce du métier d’enseignant.
Le scénario déroule plusieurs petites histoires en 
parallèle, entre jeunes isolés, jeunes perdus dans la vie, ou fin de vie d’un parent.. Et celles qui vont bien finir ne sont pas forcément celles qu’on pense. 
Un beau film, qui nous invite à tendre la main à notre prochain, à guider et prendre soin des plus jeunes pour les « guider » lorsqu’ils atteignent l’âge adulte.
Notons également le magnifique piston de Betty Kaye, fille du réalisateur, qui trouve le rôle de la jeune prostituée au milieu d’un casting au top..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s