Orange Mécanique

Malsain, choquant, dérangeant .. les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce film de Stanley Kubrick.
L’equipe de clowns, mené par Alex DeLarge (Malcolm McDowell) fan de Beethoven, sont des jeunes sans morale, qui se laissent aller à leurs pires pulsions, enchaînant tabassages, destructions, vols et viols. Et lorsqu’Alex se fait « attraper » par les autorités, c’est à celui-ci d’être la victime des autorités et de ses anciennes connaissances.
Ici la violence n’est pas que visuelle, elle est aussi psychologique.
Un film difficilement supportable, limite traumatisant, à éviter pour un public non averti.

Publicités

Une réflexion sur “Orange Mécanique

  1. Pingback: American Nightmare | Boulimie de Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s