Spring Breakers

spring breakers - bikini girl
Une affiche avec des filles en bikini, et le plutôt bon James Franco (vu dans 127 heures) il y avait de quoi se laisser tenter, mais comme on pouvait s’y attendre, c’est un film qui ne restera pas dans les annales.
Le réalisateur a tenté des choses : plusieurs scènes au ralenti, des dialogues répétés en boucle pour qu’ils s’imprègnent bien dans la tête du téléspectateur.. mais ces effets tombent à l’eau. Seule la scène du braquage -vue de la voiture- rend plutôt bien, mais elle suggère un rebondissement (le braquage qui tourne mal) qui n’arrive jamais.
Malgré James Franco, on s’ennuie.
On reste trop dans le superficiel avec des personnages qui ressemblent à des cliches ambulants :
– L’un avec des dents en argent qui se prend pour Al Pacino dans Scarface
– Les autres qui rêvent de vivre au soleil, en bikini, et d’enchaîner at vitam eternam les fêtes orgiaques sans se soucier du lendemain.
On aurait aimé un regard plus critique sur cette tradition du Spring Break, une analyse en profondeur du phénomène ou de la personnalité des personnages.
Un dénouement absolument pas crédible et décevant. Un scénario aussi léger que la tenue de ces demoiselles.
A éviter.

Publicités

Une réflexion sur “Spring Breakers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s