Les Salauds

Un thriller intéressant mais à l’atmosphère malsaine.
Vincent Lindon est capitaine de navire. Lorsque sa jeune nièce est la victime d’une affaire de détournement de mineure, il rentre à terre, et mène sa propre enquête pour découvrir la réalité, comprendre qui est le coupable : un homme de pouvoir ? un couple de libertin ? sa propre famille ?
Un scénario avec retournements (« Le Salaud » n’est pas forcément celui qu’on soupçonne,).
On apprécie la rencontre « charnelle » entre un Lindon patient et une Chiara Mastrioani délaissée par son mari (peu de dialogues, une attirance magnétique). Vincent Lindon est crédible. Il n’est pas spécialement beau, mais jouit d’un charisme certain.
Un film assez marquant tout de même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s