Le vélo de Ghislain Lambert

Benoît Poelvoorde velo dopageDans ce film sorti en 2001, Benoît Poelvoorde est Ghislain Lambert, un cycliste belge amateur des années 1970, qui essaye de vivre de sa passion.
L’ascension progressive, des courses locales jusqu’au Tour de France, est décrite avec légèreté, n’oubliant pas de s’amuser avec l’image du milieu cycliste au passage.
Le film dénonce :
– les rivalités entre coureurs, entre les arrogants leaders d’équipe, imbus de leur personne, et les coéquipiers jaloux.
– les parisites du milieu : l’agent de coureur qui détourne de l’argent ou exploite un sportif simple d’esprit qui court bénévolement, le medium qui va dire au coureur ce qu’il a envie d’entendre, le journaliste qui va exploiter la rancœur d’un ex-cycliste pour créer un scandale et faire vendre sa gazette..
– le dopage indispensable pour atteindre le meilleur niveau, et les astuces pour contourner les contrôles anti-dopages.
– la loi des médias : au départ mis à l’écart, Ghislain devient soudainement la priorité du groupe lorsqu’il devient populaire. Ensuite, sur la suggestion de son sponsor en quête de visibilité, son directeur d’équipe l’incite à abandonner au moment où il est le plus populaire..
Et pour faire passer le tout, quelques gimmick made in Benoît Poelvoorde (lors du premier shoot d’EPO notamment), et la voix off souvent cynique de Antoine de Caunes.
A voir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s