Sleeper

Suite à une opération chirurgicale, Miles Monroe (Woody Allen) est cryogénisé, et se réveille deux cents ans plus tard..
Dans ce « nouveau monde », il est poursuivit par le pouvoir en place et devient -malgré sa réticence- héros de la rébellion, et séduit une charmante femme (Diane Keaton) qui le trouve repoussant au début mais qui est finalement séduite par son originalité.
Les gags sont loufoques (Woody passe un tiers du film déguisé en robot), la musique jazz et les plans accélères nous font penser à du Benny Hill.
Citation qui illustre l’esprit du film :

Je ne crois qu’en l’amour et la mort. Et après la mort, au moins, on ne se réveille pas avec la nausée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s