Cheval de guerre

cheval de guerreUn film dont le héros est un cheval, ça donne pas vraiment envie. Mais puisque c’est Spielberg aux manettes, on se laisse tenter..
On peut séparer ce film en deux parties. D’un côté, la partie grand public, familiale, voir mielleuse (de bons sentiments avec l’amitié homme-cheval, la relation petite fille – grand père, le happy-end attendu) et de l’autre, les scènes de combat dans les tranchées, qu’on rapproche forcément de « Il Faut sauver le soldat Ryan » en version première guerre mondiale.
Le contraste entre les deux styles est déroutant, car on est ramolli par l’histoire gentillette et subitement on se retrouve face à l’atrocité de cette guerre, bien réelle elle..
Chaque plan est millimétré, les dresseurs ont fait du bon boulot. Les amateurs d’équitation apprécieront. L’image, la lumière, les prises de vue, rien n’est laissé au hasard et on le ressent.
On reprochera néanmoins au scénario d’être vraiment  trop hollywoodesque (le face à face cheval vs char ; les retrouvailles avec le bandeau sur le yeux, la scène d’enchères qui part en vrille à la fin..).
A éviter.

Advertisements

Une réflexion sur “Cheval de guerre

  1. Pingback: The Boy in striped pajamas | Boulimie de Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s