Contes de la folie ordinaire

charles bukowski - find what you love and let it kill youRecueil de nouvelles de Charles Bukowski, avec ce style assez cru et direct qu’on lui connait.
Quelques années après son premier roman Le Postier (publié en 1971), Charles Bukowski se révèle au grand public avec Contes de la folie ordinaire (1975). Un peu moins autobiographique, mais un peu plus subversif..
« Find what you love and let it kill you« .. C’est toute la philosophie de Charles Bukowski, dont les personnages masculins rejettent les normes sociales pour s’oublier dans l’alcool et les femmes, en se foutant pas mal de ce que les gens peuvent bien penser.
Les femmes qu’il rencontre sont souvent névrosées, instables, mais c’est cela qu’il lui plait, car un monde sans folie lui parait bien fade. Chacun des personnages vit dans le présent. Peu importe les conséquences de leurs gestes : prison, bagarre ou perte d’emploi. Assumer haut et fort leurs vices, c’est le choix de vie prôné par l’auteur, un choix plus logique à ces yeux que de céder aux conventions établies.
Derrière ces provocations, ces scènes de sexe crûment décrites, se cache néanmoins un homme lucide. Une des nouvelles parle même d’un écrivain forcé à écrire des passages de cul pour plaire à ses éditeurs..
Un livre qui nous rappelle qu’une vie plus éloignée des normes est possible

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s