La Belladone de la tristesse

la belladone de la tristesseFilm d’animation japonais sorti en 1973, inspiré de la  La Sorcière de Jules Michelet (publié en 1862). Jules Michelet était un historien qui s’est intéressé à ces femmes qualifiées de sorcières qui finissaient brûlées sur la place publique.
Dans ce film, on voit une jeune femme innocente et amoureuse, qui va subir le droit de cuissage du seigneur des environs, et qui -à partir de ce drame- va peu à peu s’abandonner à Satan.
Les images et l’animation sont très particulières puisqu’il s’agit de dessins manuels, animés sur un rythme assez lent, avec des personnages qui parlent sans qu’on voit leurs lèvres bouger. On a aussi plusieurs passages de transes ou de rêves assez psychédéliques.
Des passages érotiques, avec ce Satan, emblème du mal pour les uns, synonyme de plaisir pour les autres..  Il y a un peu de perversité dans cette oeuvre, mais comme on le ressent bien dans l’histoire, la perversion fait partie de chacun de nous, et mieux vaut l’accepter plutôt que la refouler.. c’est d’ailleurs quelque chose qui semble davantage socialement admis au Japon qu’en Occident.
Un film méconnu, à voir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s