Parle avec elle

parle avec elle - un soignant pertubeFilm réalisé par Pedro Almodovar qui a reçu -et c’est mérité- l’oscar du meilleur scénario original en 2002.
L’infirmier Benigno (Javier Cámara) s’occupe d’une patiente dans le coma. Tous les jours, il la nettoie et il parle avec elle comme si elle était consciente. Il va se lier d’amitié avec Marco Zualaga (Darío Grandinetti) un journaliste au cœur sensible de passage dans cet hôpital.
Au fur et à mesure de l’histoire, on réalise que ce soignant est un peu special, qu’il a eu une enfance et un rapport avec sa mère un peu particulier, et qu’aujourd’hui, dans son imagination, il a une relation très étroite avec sa patiente…
Dans ce film, on traite de la sensibilité masculine, de la communication et du rapport aux femmes, devant lesquelles l’homme est tout petit – une scène fait d’ailleurs penser au film l’homme qui rétrécit, avec une dimension érotique qui sert l’histoire.
Les deux personnages masculin aiment les femmes et finalement ils ne sont pas si différents l’un de l’autre :
Benigno est certes en dehors de la norme. A son âge, il est encore vierge, ce qui ne l’empêche pas de faire preuve de beaucoup d’attention, de dévotion envers la fille dont il s’occupe. Les échanges, les discussions sont à sens unique mais pourtant c’est de l’amour, sans conditions, sans limites. En somme il aime pour deux.
Marco aime aussi sa compagne sauf qu’il a la chance de pouvoir échanger avec elle, et pourtant c’est surtout lui qui parle de ses propres problèmes. Elle ne parvient pas à s’ouvrir à lui et lui confier ce qu’elle a sur le cœur. En un sens les deux ont des problèmes de communication, et on peut comprendre le titre du film « Parle avec elle », comme une invitation à renouer la communication.
L’histoire dramatique est en tout cas bien mis en avant par une bande son magnifique (musique d’Alberto Iglesias).
Les acteurs -même si ils ne sont pas spécialement beaux et peu connus- sont justes. Ils sont bien mis en valeur par le réalisateur, qui a su trouver le bon angle pour nous livrer cette histoire qui va au delà du simple fait divers.
Un film à voir.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s