Je fais le mort

je fais le mort - geraldine nakkache et francois damiensFrançois Damiens est un acteur excentrique. On ne lui confie que des petits rôles, mais il est très exigeant sur les tournages. Il ne peut pas s’empêcher de faire des remarques sur tout, et s’embrouille avec ses collègues.. Pour résumer, il a la grosse tête.
Lorsqu’il se retrouve sans emploi, il accepte une mission peu reluisante à Megève, où il va travailler avec la police en temps que « mort » dans la reconstitution d’une série de meurtres. Il fait ainsi la rencontre de Geraldine Nakkache, une jeune juge d’instruction dynamique, avec qui le courant ne passe pas très bien au premier abord, mais ils vont finir par sympathiser et résoudre l’enquête ensemble..
Un scénario assez banal avec un dénouement un peu facile, mais le film est porté par deux bons acteurs. Bravo à Geraldine Nakkache qui parvient à rester très présente face à un François Damiens dans un personnage odieux qu’il connait par cœur (du même type que dans dans ces caméras cachées ou que dans Dikkenek)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s