L’Hermine

Fabrice Luchini est président de cour d’assises, un type froid, expéditif, aussi efficace dans son travail que détesté par ses collègues.
Lorsqu’on lui demande si il est heureux, celui-ci répond qu’il n’en a pas la prétention. Pourtant lorsqu’il apercoit dans le jury Sidse Babett, une belle femme qu’il a déjà rencontré, il prend son courage à deux mains, et tente de se rapprocher d’elle.
Le film est intéressant pour comprendre le déroulé d’un jugement en cour d’assises, dont le but n’est pas de d’établir la vérité mais mais de rappeler aux hommes qu’il y a une loi et que si on ne la respecte pas, alors on s’expose à une punition.
Il ne s’agit pas d’un thriller heureusement mais de l’histoire d’un homme. La fin est intelligente, ouverte et l’histoire nous amène des réflexions sur l’influence de notre profession sur notre façon d’être et son impact sur notre vie privée..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s