Hannah Arendt

hannah-arendt-proces-eichmann En Avril 1961 débute le procès du chef nazi Adolf Eichmann à Jérusalem. Hannah Arendt, philosophe allemande juive émigrée aux Etats-Unis en 1941, est envoyée sur place pour couvrir l’évenement.
Elle y élaborera son concept de « banalité du mal », estimant que Eichmann n’était pas « mauvais » par essence mais qu’il a fait son simple devoir de fonctionnaire, formaté par le système et la mentalité allemande de l’époque.
Cette théorique ouvrit une polémique, car beaucoup ont vu en Eichmann un menteur, profondement antisémite. A l’époque, il fallait surtout un bouc émissaire, et la théorie de Hannah Arendt le déculpabilisait un peu. De plus elle évoqua la responsabilité des JudenRat dans les déportations, ce dont personne ne voulait entendre parler.
Le film est intéressant pour les images d’archive, et on ressent bien que cette femme a dû lutter pour défendre ses idées face à la pression publique, la pression des médias, la pression de ses supérieures à l’université, la pression de ses amis. Les quelques flashback et la romance avec son ancien professeur Martin Heidegger fait par contre un peu niais.
En complément sur ce sujet, je conseille de voir le reportage « Hannah Arendt, Du devoir de la désobéissance civile ». On y voit des interviews de la « vraie » Hannah Arendt dont les propos sur le lavage de cerveux des régimes totalitaires sont malheureusement on ne peut plus d’actualité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s