Shoah

auschwitz - shoah - lanzmanBeaucoup de fictions décrivent l’extermination des Juifs (le Fils de Saul en haut de liste), les conditions de vie dans le Ghetto de Varsovie (Le Pianiste de Polanski), mais ici, 35 ans après les faits, Lanzman donne la parole aux témoins. Ces interviews de gens vrais nous font comprendre l’horreur du réel. L’émotion nous monte aux yeux plusieurs fois.
Les anciens SS ont des trous de mémoire, mais sont plus loquaces lorsqu’ils sont filmés à leur insu, les polonais dans la majorité ne ressentent pas beaucoup de remords, ils étaient tous pauvres et peu contestent l’existence d’un « probleme juif » qui couvaient depuis des dizaines d’années.
Les ingénieuses techniques d’extermination se sont perfectionnées au fil des mois, avec une froideur dure à imaginer. L’objectif étant de traiter un maximum de « Stuck », qui avaient été rendu dociles après des trajets en train de plusieurs jours, sans eau ni nourriture. Le secret ne s’ébruitait pas, car il n’y avait pas de survivants. Les convois de juifs (partant soit disant vers l’Est) se succédaient. Les révoltes, comme celle du ghetto de Varsovie furent rares. On se dit que de nos jours, avec les moyens de communication, le secret serait vite ébruité et qu’une telle machinerie de mort serait impossible à mettre en place. Mais il faudrait surtout que l’homme soit capable de tirer les leçons de l’histoire, qu’il soit suffisamment conscient pour comprendre que la désignation d’un bouc émissaire ne règle pas les problèmes, mais ça, on peut malheureusement en douter…

Publicités

Jacques Mayol – L’homme dauphin

jacques mayol - la mortDocumentaire sur Jacques Mayol, le français qui a inspiré le film Le Grand Bleu.
On en apprend d’avantage sur l’homme. Son mode de vie, très axé sur l’aventure, sa mentalité, sa famille -et notamment ses 2 enfants dont il s’est peu occupé- , les blessures qui l’ont forgé, son record du monde (plongée en apnée à 100m de profondeur) accompagné par ses exercices physiques et sa pratique du yoga.
Un homme qui a beaucoup voyagé, et surtout un esprit libre, qui reste inspirant sur plusieurs aspects.

Mark Karpelès – Le baron du Bitcoin

mark karpeles jeuneDocumentaire diffusé sur 13ème Rue, qui nous permet d’en savoir plus sur Mark Karpelès, le fondateur de la plateforme d’échange de Bitcoin « Mt. Gox », numéro du secteur, jusqu’au dépôt de bilan.
Jeune surdoué qui code depuis tout petit, geek dans l’ame, qui s’investit  dans tout ce qui l’interesse, mais rebel vis à vis des règles du monde du travail.. Ce qui ne va pas l’empecher à 25 ans, de partir au Japon pour y fonder une famille, et une entreprise très prometteuse.
Est-il coupable d’avoir manipulé le cours du bitcoin ? c’est probable..
A-t-il détourné les 2,3 millions d’euros de dépôts en bitcoin qui ont disparus de son site ? J’en doute.
Le documentaire est un peu tapageur, mais permet de se faire une bonne idée du personnage et de la folie du Bitcoin.
Un personnage fascinant qu’on peut le suivre sur twitter : https://twitter.com/magicaltux

 

 

Live in Deauville

paul guichard - EPT deauville documentaireEuropean Poker Tour de Deauville, 2013. On suit quatre joueurs. Paul Guichard a fini second l’année précedente. Il est là pour renouveller l’exploit. Sa personnalité est à part. Sensible, sourriant, il donne l’impression d’être dans son monde, mais il joue offensif et ne fait pas de cadeau à une table de poker. Céline Bastian n’est pas dupe sur les raisons de son contrat avec pokerstars (qui a duré de 2011 à 2015), elle qui a peu de résultats mais qui est plutot jolie, et assez populaire (elle s’est fait connaitre en participant à une emission de télé-réalité). Ilan Boujenah essuit quelques mauvaises rencontres, et se plaint d’un acharnement du sort contre lui. C’est classique. Quand à Julien Brécard, il est très concentré sur son mental, son calme, mais il lui manque sans doute un peu d’agressivité pour monter un stack et ne pas tout jouer sur un coin-flip.
Une belle promo -réalisée par le fameux Tapis Volant- de ce tournoi, au plus pres des joueurs.
On le regarde aujourd’hui avec un petit pincement au coeur puisque le dernier EPT Deauville a eu lieu en 2015.

Un docu disponible sur dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xz3pzy_live-in-deauville-le-film_sport

OJ Simpson – made in america

oj simpson gantTableau complet sur OJ Simpson. Sa carrière de footballeur, le racisme et la brutalité policière aux états unis dans les années 1990, les disputes avec sa femme, le meurtre, et les différents procès.. jusqu’à sa condamnation..
Ce type est charmeur, charismatique, c’est un combattant, qui ne lâche pas prise.
Par contre, il n’est pas très réfléchi. Il agit à l’instinct, sans penser aux preuves qu’il laisse derrière lui, et dont la culpabilité saute aux yeux. De plus, il s’est fait roulé par des individus peu fiables qu’il a fait rentrer dans son cercle d’amis. Ce dernier méfait à Vegas -qui lui a valut sa condamnation- a tout d’un piège monté par un sale type qui a enregistré la scène à son issu dans le but de se faire de l’argent.
Le documentaire est un peu long (5 x1h30) mais éclaire beaucoup sur l’affaire OJ Simpson et le personnage.

Le génie des lieux : ENS – L’école de l’engagement à Paris

ENS - Marc crepon Reporte Arte sur l’Ecole Normale Supérieure, cet etablissement d’exception, accessible sur concours, une école d’excellence par laquelle son passé bon nombres des meilleurs enseignants et chercheurs français.
La liste des personnalités ayant frequenté cet établissement est impressionnante : Louis Pasteur, Henri Bergson, Jean-Paul Sartre, Pierre Bourdieu, Vladimir Jankélévitch, Simone Weil, Henri Maldiney, Jacques Merleau-Ponty, Michel Foucault, Alain Badiou, Jean-Luc Marion, Claude Romano, Raphaël Enthoven, Adèle Van Reeth, Raymond Aron, André Glucksmann, Gérard Miller, Alain Finkielkraut, Nicolas Demorand, Cédric Villani, Joseph Fourier, Évariste Galois, Étienne Ghys, Thomas Piketty..
Le documentaire évoque l’emulation intellectuelle entre les élèves, en prenant les exemples de Sartre et Aron, et en évoquant la communauté « Bourbaki » qui a révolutionné les maths modernes.
Il est aussi question d’engagement dans la société civile, plutôt de gauche, avec des étudiants qui viennent en aide à des réfugiés, des professeurs ayant leur carte au parti communiste (très populaire en France vers 1950), et mais évidement il y a aussi des contre-exemple, plus récents, comme Laurent Wauquiez.
On retiendra ce sujet du concours d’entrée 2015, qui tient en un mot : « Expliquer ».
Ca correspond bien à l’école, et aux disciplines comme la philosophie et les mathématiques, dont le but est de dérouler le monde.
Définitivement, une école qui donne envie de reprendre ses études !