Chronique d’une mort oubliée

chronique d'une mort oublieeDocumentaire sur un fait divers ayant eu lieu en Suisse en 2005. C’est vingt-huit mois après son décès que le corps en décomposition de Michel Christen est découvert dans son appartement.
Cet homme, âgé de 53 ans, avait coupé les ponts avec sa famille mais était pourtant connu dans le quartier. Mais aucun voisin, aucune de ses connaissances n’a donnée l’alerte, et les services sociaux n’ont rien entrepris suite à son absence de réponses..
Le documentaire s’intéresse à la vie de cet homme qui a toujours vécu dans l’excès, et qui a sombré dans l’alcool.. On pense au film « Une Belle Fin » sur le même thème, à la place que la société fait à l’humain « non-productif », et à la citation de Dostoievski :

Le dégré de civilisation d’une société est proportionnelle à la façon dont elle traite ses morts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s