Sous tes doigts

sous-tes-doigts-animationCourt métrage d’animation.
Une jeune fille citadine retrace l’histoire de sa grand mère, vietnamienne, venue en France suite à la guerre d’Indochine, et hébergée dans le camp de Sainte Livrade dans le lot.
Les effets de fumée montrent bien la colère d’une jeunesse de quartier au style hip hop, qu’on compare/relie à la vie difficile d’une jeune fille 60 ans plus tôt, mère célibataire qui a quitté son pays natal, et élevée seule sa fille. Un courage et une humilité qui force le respect.
Plus d’infos sur ce camp ayant receuilli des oubliés d’indochines : http://www.rapatries-vietnam.org/oublies-indochine.php

La Reine Margot

la reine margot - adjaniLa belle et fougueuse Margot (Isabelle Adjani) est l’une des filles de la dynastie catholique des capétiens.
Elle est mariée un peu contre son gré au protestant Henri de Navarre -futur Henri IV- (Daniel Auteuil) dans le but d’apaiser les tensions de religions.
Mais celà n’empechera pas la nuit de la Saint Barthélemy commandé par le faible roi Charles IX (Jean Luc Anglade), influencé par la redoutable et cruelle Catherine de Medicis.
Certains passages sont romancés, notamment le personnage de La Môle (Vincent Pérez), qui a une relation singulière avec son meilleur ennemi, ainsi qu’une histoire d’amour passionnelle avec la reine Margot..
Ce film historique nous rappelle qu’à l’époque, la vie était bien fragile, surtout dans les familles au pouvoir où un empoisonnement -accidentel- n’était pas chose surprenante..

Star Wars épisode VII

star wars episode VIIEn 2012, Disney achète Lucasfilm pour 4 milliards de dollars.
3 ans plus tard, cet épisode 7 sort en salle, et il est signé J.J. Abrams (Armageddon, la série Lost).
Le scénario est assez fidèle à l’univers de la saga, puisqu’il y a énormément de similitudes avec les précédents épisodes : un robot porteur d’un message capital à l’intention de la résistance, un enfant adopté qui découvre la force, un combat père-fils en apothéose de la lutte du bien contre le coté obscur..
L’univers est bien là, mais il manque de l’originalité. C’était trop risqué de trahir l’esprit de la saga, car Disney compte bien rentabiliser son acquisition (cet épisode 7 est le premier d’une nouvelle trilogie).

Sanjay’s Super Team

Sanjay PatelCourt métrage de 7 minutes des studios Pixar.
Un enfant est absorbé par un dessin animé à la TV alors que son père s’accorde un moment de prière. Un choc de génération entre la culture populaire du monde moderne et la tradition Hindu. Pourtant, il suffit d’avoir un peu d’imagination pour réunir les deux univers..
Un moment touchant avec une relation père-fils pleine d’amour et de respect. Bravo à l’auteur Sanjay Patel.

A Serious Man

a serious man - Michael StuhlbargMichael Stuhlbarg est un homme dépassé par les événements. Sa femme le trompe et le pousse à partir de chez lui, ses enfants  ne lui parlent pas, son frère s’est incrusté chez lui, ses élèves ne l’écoutent pas, son travail est précaire, il a des dettes.. Et lorsqu’il cherche à comprendre pourquoi tout ça  lui arrive, on lui conseille d’aller voir un rabbin, qui est soit inexpérimenté, soit énigmatique, soit n’a pas de temps à lui consacrer.
Les personnages, directement sortis de l’imaginaire des frères Coen, sont tous farfelus, avec des faciès hors normes. L’histoire se rapproche d’une série d’anecdotes, qui influent sur la situation du personnage principal sans que celui-ci n’ait aucune emprise sur eux. Mais si on doit retenir un message, c’est que parfois il faut admettre le principe d’incertitude, il faut admettre que certaines choses nous dépassent.. et la vie continue !

Shame

shameFilm de Steve Mc Queen sorti en 2011.
Michael Fassbender est un homme tourmenté. Il est obsédé par le sexe, s’abreuvant de films pornographiques, fréquentant des prostitués, et se masturbant régulièrement, jusque dans les toilettes de son travail.
Cette addiction est une honte qui le ronge, une honte qui l’isole puisqu’il ne parvient pas à s’attacher aux autres. Physiquement attirant, il enchaîne les conquêtes, des relations d’un soir qui assouvissent ses pulsions mais uniquement de manière passagère.
Même avec sa sœur Carey Mulligan (vu dans Orgueil et Préjugés), il ne parvient pas à cohabiter : il ne supporte pas sa présence chez lui, et il la chasse de son appartement, sans ce soucier du fait que celle-ci soit dépressive et qu’elle ait des tendances suicidaires.
On gardera néanmoins à l’esprit que c’est le monde actuel qui produit ce genre d’individus, qui pousse à l’égocentrisme, à se replier sur soi-même, à consommer le sexe comme n’importe quel autre objet de consommation.

Chaque société a la psychopathologie qu’elle mérite

Un film assez dérangeant.